Jamaraqua : récit de voyage d’un trek dans la forêt de Tapajos en Amazonie au Brésil

Immersion au coeur de la forêt amazonienne à Jamaraqua

C’est parti pour 2 jours d’immersion dans la forêt amazonienne !

vol amazonie blog voyage onedayonetravel

Cet article fait parti de notre guide de voyage sur le Brésil. N’hésitez pas à vous balader sur le blog pour découvrir d’autres bons plans voyage et actualités liées au voyage.

itineraire bresil blog voyage onedayonetravel


Séjour dans une communauté

Depuis quelques jours nous avons sympathisé avec plusieurs voyageurs de différents pays. Nous formons un groupe de 11 aventuriers prêts à en découdre avec la jungle. L’ambiance est au top, tout comme la météo.

Depuis Alter do Chao, il faut prendre un bateau avec guide pour atteindre en 3 heures la Forêt de Tapajos (Floresta de Tapajos) et plus précisément la communauté de Jamaraqua, composée d’une cinquantaine de personnes appartenant toutes à la même famille.

On peut aussi prendre un bus local mais faites très attention aux horaires et à la fréquence de ces bus car la notion de Temps dans le nord du Brésil est une notion souvent hasardeuse. L’état de la piste dépend aussi de la saison.

Tapajos 20

La communauté de Jamaraqua s’est ouverte à l’écotourisme très récemment.

Pour permettre leur survie dans cette région reculée du Monde, le chef du village et sa femme proposent aux touristes en quête d’aventures des treks dans la jungle et notamment dans la forêt primaire préservée de l’Homme, des balades en pirogue sur le Rio Tapajos pour découvrir une faune et une flore exceptionnelles, de « chasser » les caïmans de nuit, de dormir dans un hamac à la belle étoile, ou encore de pêcher les piranhas. Les excursions et activités proposées sont à la carte.

L’une de nos plus belles expériences de notre voyage au Brésil

On vous détaille toutes ces activités plus bas…


Au coeur de l’Amazonie en vidéo

Voici la vidéo de notre trek au coeur de la forêt Amazonienne lors de notre voyage au Brésil :


1er jour dans la forêt amazonienne

Depuis Alter do Chao, il faut compter un trajet de 3 heures de bateau avec une halte sur une plage de sable blanc paradisiaque à mi-parcours. Histoire de se reposer un peu du trajet et de faire quelques photos dans un cadre insolite. A la fin du voyage, le bateau s’enfonce dans la jungle.

Tapajos 01

Tapajos 03

Tapajos 02

On accoste alors à quelques dizaines de mètres de la communauté, les pieds dans les eaux sombres de la rivière. Les enfants du chef  de la communauté nous accueillent timidement. Ils n’ont pas l’habitude de recevoir des touristes.

En fait, nous faisons partis des premiers voyageurs à leur rendre visite depuis qu’ils se sont tournés vers le tourisme.

Tapajos 07

Tapajos 05

Un grand abris couvert de palmes nous attend pour la nuit. On accroche des hamacs. On pose nos sacs et on part déguster le repas organisé par la femme du chef de la communauté. Au menu, c’est riz, poulet et pâtes. On évite de boire l’eau qu’ils nous proposent. Nous avions prévu le coup en transportant des bouteilles d’eau pour éviter tout risque de contamination. Elle a 48 ans et 14 enfants dont le dernier a tout juste 1 an ! Toujours souriante, elle nous accueille chaleureusement.

Tapajos 16

Dans l’après-midi, nous embarquons dans une pirogue et circulons au beau milieu d’une jungle luxuriante. Mangroves et arbres impressionnants servent de décor à l’excursion. Après une heure de balade, on arrive à un pont en bois complètement improbable. On se pose et décidons de sauter depuis le pont dans les eaux du Rio Tapajos. Le chef de la communauté à quant à lui grimpé dans les arbres pour prévenir d’éventuelles bestioles. C’est assez profond dans le coin et nager au milieu de la jungle est une expérience incroyable. On rigole bien avec les quelques autres voyageurs présents sur place.

Tapajos 10

Tapajos 09

Tapajos 11

Le soir, on se promène à la nuit tombée, dans la communauté. Les garçons jouent au football et les filles se prélassent sur les quelques bancs situés en face du terrain. Juste à côté, une petite cabane a été construite pour montrer le travail du caoutchouc (latex) dans la région. Une famille propose à la vente quelques produits d’artisanat très simples en caoutchouc comme des bijoux ou des sacs. Ces produits sont uniques et insolites.

Le soir, alors qu’il fait nuit noire, après le repas, nous partons à la « chasse » aux caïmans

Le ciel est complètement dégagé et la voie lactée est visible sans aucun problème à l’oeil nu. Nous embarquons dans un petit bateau à moteur et nous nous arrêtons au bout d’une demi heure de navigation à l’aveugle sur un petit bout de plage. Là, le chef de la communauté s’éclipse en plongeant, de nuit, seul, dans les mangroves. Seuls les cris des animaux nous accompagnent maintenant. Au bout de quelques dizaines de minutes de solitude à l’attendre, l’homme revient avec 2 caïmans, un dans chaque main. Ouf, notre hôte est revenu vivant.

Le premier caïman est tout petit et ressemble à un mini dinosaure. Il est en fait tout mimi et nous nous le passons de main en main pour la photo.

Tapajos 13

Tapajos 14

Le second caïman quant à lui est beaucoup plus gros mais assez facile à prendre si on n’a pas trop peur de ce genre de bestiole. Ses dents multiples et très pointues ne sont pas très rassurantes. L’une de nos amies voyageuses en a fait les frais, ou plutôt son bras… Et oui, les caïmans sont des animaux sauvages et ce sont toujours eux qui gagnent face aux hommes. Ils nous échappent alors et rejoignent à toute vitesse les eaux du Rio TapajosNous rentrons sous un ciel orageux. Les éclairs nous permettent d’y voir un peu plus clair qu’à l’aller.

De retour dans la communauté, on se couche la tête déjà pleine de souvenirs dans nos hamacs sous une pluie battante.

La nuit se passera plus ou moins bien pour chacun d’entre-nous. En tout cas, pas de visite de mygale à déclarer pendant la nuit.

Tapajos 12


2ème jour dans la forêt amazonienne

On se lève tôt et c’est après un petit déjeuner simple mais copieux que l’on part pour un trek de 15 kilomètres dans la jungle pendant environ 4 heures.

La marche n’est pas trop physique malgré un dénivelé d’une centaine de mètres dans la forêt. La balade est même tranquille. On prend le temps d’observer la faune et la flore locale d’abord dans la forêt secondaire puis dans la forêt primaire. On croise un paresseux, des termites, des mygales qui ont l’air d’avoir plus peur de nous que nous d’elles et de multiples insectes et oiseaux. Pas de serpent à l’horizon.

La végétation est très dense et très colorée. Le chef de la communauté qui nous guide lors de l’excursion prend le temps de nous expliquer le rôle de chaque plante et arbre dans la forêt, en insistant sur les vertus médicinales de la flore.

Tapajos 17

Au bout de 3 heures de marche, on atteint un arbre Samauma, qui est un arbre immense au tronc gigantesque. Il mesurerait 80 mètres de hauteur et aurait près de 400 ans. A sa base, apparaît la silhouette d’un éléphant avec sa trompe et ses grandes oreilles. C’est le temps de la pause et des photos.

Tapajos 19

Le retour en descente est très glissant mais aucun incident à déplorer dans le groupe. Il faut compter environ 1 heure pour rejoindre la communauté de Jamaraqua. On rencontre sur la route des singes farceurs mais aussi peureux.

On est crevé car il fait chaud et le temps est très humide. On a vidé nos bouteilles d’eau. C’est le moment pour nous de reprendre le bateau et de rejoindre Alter do Chao après un dernier repas dans la communauté. On remercie nos hôtes et embarquons car 3 heures de bateau à moteur nous attendent et nous devons arriver avant le coucher du soleil.

Tapajos 20


Et pourquoi pas plus ?

Certains membres du groupe ont enchaîné en vivant en autarcie complète 3 jours dans la forêt amazonienne en mode survival. Une expérience inoubliable. Quant à nous, nous n’avons pas pu vivre cette partie de l’aventure car nous avons prévu de vivre une autre expérience : découvrir la forêt amazonienne vue du ciel. A suivre donc…


Infos Utiles

Nous avons réservé ce séjour au coeur de l’Amazonie en passant par :

>> Hostel Pousada do Tapajos à Alter do Chao. Retrouvez leurs coordonnées dans notre article : Visites et excursions à Alter do Chao en Amazonie.

Voici les coordonnées directes du couple accueillant les voyageurs dans la communauté de Jamaraqua :

  • Dona Socorro et Iracildo (surnom Bata)
  • Tél : 91138458 ou 91830084
  • Mail : solange_22_rd(@)hotmail.com

Notre voyage au Brésil se poursuit ensuite vers la ville de Belem. Belem est située à l’embouchure du fleuve Amazone et fait face à l’océan Atlantique. Nous avons rejoint Belem en avion depuis Santarem. Pour toutes les infos, retrouvez l’article relatant notre récit de vol entre Santarem et Belem avec photos aériennes de l’Amazonie.


Consultez aussi sur notre blog de voyageurs indépendants nos voyages autour du Monde avec carnets de voyages, reportages, photos, vidéos et conseils aux voyageurs.

On vous propose au travers de nos articles des guides de voyage, des Carnets de Voyage, des Reportages, des Tops destinations, des infos pratiques, touristiques et geek, et des Vidéos de Voyages.

Abonnement Newsletter


Vos réactions et partages

Une question, une expérience à nous raconter, un bon plan voyageur à partager  ?


About Author

Nous sommes Franck et Richard, les auteurs de ce blog voyage. Nous voyageons autour du monde et partageons ici nos expériences de voyageurs indépendants. Préparez vos vacances et évadez-vous toute l'année avec nos carnets de voyages, conseils aux voyageurs et vidéos de voyages. Explorez le monde avec nous !

9 comments on “Jamaraqua : récit de voyage d’un trek dans la forêt de Tapajos en Amazonie au Brésil”

  1. Anonyme

    Bonjour,
    Je suis allee en Amazonie l’annee derniere mais en passant par Manaus. Il s’agit la encore d’ecotourisme mais avec une communaute qui s’est tourne vers cet activite depuis une dizaine d’annee deja et a l’experience necessaire tout en conservant l’authenticite d’un village au milieu de la foret. Une expérience merveilleuse!!
    je me suis fait aider avant le départ par une petite ong qui développe des projets humanitaires dans la région (contacter Chiara ou Emanuela à info@amazoniabr.org) elles sont adorables !!) et je suis arrivé au Xixuau avec une barque traditionnelle de l’Amazone au départ de Manaus. Il faut presque 32 heures pour y acceder mais le voyage vaut le detour! Dans le village j’ai été accueillie comme par une famille, les habitants sont extrêmement chaleureux et attentionne aux exigences des touristes. Durant une des excursions, toujours guide par les guides locales nous avons vu un impressionnant anaconda de 7metres, une rencontre que je n’oublierai jamais de ma vie. La foret est fascinante, riche de plantes immenses et d’animaux de tout type, des toucans, des paresseux, des tapirs, des singes, des perroquets et des tatous. Les écotouristes sont accueillis dans des lodges en bois simples mais propres. L’organisation a été parfaite et j’espère pouvoir y retourner au plus vite !

  2. Reb'm tripamericana

    Salut les voyageurs.
    On rentre à peine de deux jours dans cette communauté et cela n’a vraiment plus rien a voir avec ce que vous avez vécu.
    On sent bien que le business est florissant, le prix que nous avons payer apres négociation a été de 450 reias par personnes contre 650 reias à la base.
    Il faut maintenant une heure pour rejoindre la communauté avec un bateau rapide.
    On a commencer par le trek dans la foret, avec un guide presser d’en finir et nous répétant qu’il y a bel et bien des animaux mais que l’on en verrai pas. En effet nous n’avons vu aucun animal. Et au bout de 2h on se rend compte que la balade n’a aucun intérêt de plus qu’il nous donne aucune explication sur rien malgres le fait qu’il parle francais.
    Notre sortie en pirogue a été écourté à cause de la pluie qui était pourtant prévisible ( 10 minutes de pirogue sous une pluie battante).
    Concernant les caïmans, ne rever pas, vous n’en prendrez pas dans les mains car maintenant cela est interdit.
    Nous avons fait 2heures de pirogue de nuit afin d’en trouver ce qui etait quand même sympa mais malheureusement aucun caïman pendant la balade.
    Donc merci car c’est grâce à votre blog que l’on a pu s’y rendre mais les choses on changé. Voilà une petite info supplémentaire pour les autres voyageurs afin qu’ils ne soit pas déçu comme nous.

  3. Franck

    Bonjour,
    Comme Romain, je serai intéressé de faire une expédition en autonomie dans la jungle. Les séjours organisés avec excursion. Je suis aussi à la recherche d’un guide. Si je comprends bien votre réponse, vous suggérez de se rendre sur place et de voir avec le chef quelles sont les possibilités?
    Merci d’avance,
    Franck

    • Oneday Onetravel

      Bonjour Franck,
      Nous n’avons pas plus d’informations que ceux cités dans les commentaires précédents. Sur place, renseignez-vous auprès de la Pousada de Tapajos pour entrer en contact avec la communauté qui entreprend des treks avec des voyageurs. Si le chef de la communauté est disponible, vous verrez avec lui les excursions possibles.
      Franck et Richard

  4. gridoubzh

    bonjour, nous partons au brésil en juillet 2015. Nous allons commencer notre périple par BELEM et remonter l’amazone jusqu’à SANTAREM. Si je me suis bien renseigner embarquement le mardi et débarquement le vendredi. Avez vous une idée des prix, et comment réserver (hamac et aussi la cabine, car nous avons un enfant de 6 ans et du coup peut-être plus facile). Votre incursion dans cette communauté m’intéresse beaucoup, pourriez vous me dire le budget à prévoir (expérience extraordinaire pour nous et notre fils).J’ai vu l’adresse mail que vous avez mentionné, j’ai dons écrit mais pas encore de réponse.
    Merci de nous renseigner cordialement
    PS : votre blog est une source intarissable pour préparer ce fabuleux voyage. Après cette étape amazonienne nous nous envolerons pour SAO LUIS

    • Oneday Onetravel

      Bonjour et merci pour votre commentaire !
      Nous sommes actuellement à Kos, une île grecque qui se situe en face de la Turquie, et n’avons pas nos notes avec nous. Mais nous avons quelques restes 😉 Le séjour dans la communauté Jamaraqua : 2jours/1nuit tout compris (repas, transport, activités) nous a coûté 200RS/personne (en 2012). Il y a une agence sur la place de Alter do Chao qui le propose mais c’est très cher. Nous sommes passé directement avec la Pousada de Tapajos (pousada que l’on vous
      recommande !) Moacir, le gerant est super sympa et connait le chef de la communauté. Après le prix dépend aussi du nombre de personnes du groupe que vous formez.
      Quant au bateau Liberty Star, tentez de contacter l’hôtel Dez de Julho à Manaus (info toute fraîche de 2 lecteurs de notre blog actuellement en voyage au Brésil). Sinon, il faudra faire comme nous et beaucoup d’autres voyageurs, c’est à dire réserver directement au port dès votre arrivée à moins que vous trouviez le moyen de réserver via internet…
      Bonne préparation de voyage !

  5. Romain

    Bonjour, pour le trek en complete autonomie, les autres voyageurs avait-il un guide ? Si oui avait vous les coordonées ?
    Merci pour votre blog, très bon récit de vos aventures !

    • Oneday Onetravel

      Bonjour,
      Oui nos amis voyageurs étaient accompagnés d’un guide, le même que le notre durant notre séjour dans la communauté Jamaraqua, c’est d’ailleurs le chef de celle-ci. Il s’adapte aux demandes des voyageurs. Il est très sympa, connait la forêt comme sa poche mais a quelques difficultés à converser en anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.