Une semaine de voyage en Dordogne : Visite du Périgord

Une semaine de voyage en Dordogne sous le signe de la Nature, de la Gastronomie et de l’Art de vivre. Fin août, nous avons passé une semaine au vert ! Après notre voyage d’été qui nous a mené de Dubaï à Singapour et de Bali à l’ile de Sulawesi en Indonésie, on change de décor et nous partons à la rencontre d’un département que nous ne connaissons pas encore : La Dordogne alias le Périgord.

1 semaine en dordogne blog voyage

Après un été en mode exploration, où on n’a pas arrêter de changer d’hébergements très régulièrement, nous souhaitions nous poser cette fois-ci et rayonner autour de notre cocon. Nous avons loué une maison à un particulier dans laquelle nous espérons nous sentir bien pour explorer le Périgord à notre rythme. C’est avec Abritel que nous avons trouvé cet hébergement idéal pour rayonner ! C’est en fait un ancien pigeonnier du XVIème siècle avec sa piscine privée, et le WIFI 🙂 Nous avions déjà testé un pigeonnier en Normandie et on avait adoré. On adore ce genre d’hébergement insolite. On vous en reparle un peu plus bas.

Dordogne ou Périgord ?

Nous allons commencer par un brin de géographie.

On confond souvent les deux noms qui désignent en fait le même territoire. Périgord est l’ancien nom de la région qui est maintenant le département de la Dordogne en région Aquitaine.

les 4 périgord blog voyage

Le Périgord se divise en 4 zones :

  • le Périgord noir au sud-est du département. C’est la partie la plus touristique qui tient son nom des troncs des nombreux chênes de la région qui s’assombrissent l’hiver,
  • le Périgord pourpre au sud-ouest du département avec sa jolie ville de Bergerac et ses vignobles, dont les feuilles s’empourprent à l’automne,
  • le Périgord blanc dans une bande d’Est en Ouest comprenant Périgueux et qui doit son nom à son sol calcaire,
  • le Périgord vert au Nord grâce à ses nombreuses forêts qui font d’ailleurs parties du parc Naturel régional Périgord-Limousin.

Nos visites en Dordogne sont récapitulées sur cette carte :

La Dordogne, ou Périgord, est composée d’une multitude de villages médiévaux et abriterait 1000 châteaux. On a eu de quoi visiter ! Si on rajoute les grottes préhistoriques et les gouffres, les vues spectaculaires et une gastronomie réputée, on se demande pourquoi nous n’avons pas visité la Dordogne plus tôt !

On te conseille de louer une voiture pour te déplacer à ta guise dans le département car c’est difficile de visiter le Périgord sans être véhiculé. C’est facile de louer une voiture pas cher, sur le site de bsp-auto.com, par exemple. Tu seras ainsi indépendant pour visiter les joyaux de la Dordogne. Bon plan 😉

Explore le Périgord avec nous, en Vidéo

1. Le Périgord noir

C’est dans le Périgord noir que nous avons séjourné. Ça tombe bien, c’est ici que l’on trouve le plus grand nombre de centres d’intérêts, entre la vallée de la Vézère et la vallée de la Dordogne. Le paysage est vallonné et se prête aux randonnées et aux balades en voiture. Il y a des châteaux à visiter dans tous les villages et les plus belles grottes préhistoriques ne sont pas loin. Il y a évidemment la grotte Lascaux II. Côté eau, on peut pratiquer le canoë sur les 2 rivières pour profiter de points de vue insolites sur la région. Bref, un Périgord d’une richesse incroyable !

1.1. Sarlat-La-Canéda, la capitale du Périgord noir

Construit au IX° siècle autour d’une abbaye, la ville de Sarlat-La-Canéda est une étape incontournable sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. La ville est un véritable livre d’Histoire ouvert. On y trouve plusieurs joyaux comme une église réhabilitée où un ascenseur construit dans le clocher transporte les visiteurs au sommet, pour jouir d’une vue panoramique sur toute la ville. Une oeuvre de l’architecte sarladais Jean Nouvel que l’on connait bien notamment au travers de la tour Agbar de Barcelone.

sarlat la cadena blog voyage

Toute la ville est en pierres apparentes qui confèrent à Sarlat une luminosité et un cachet si particulier. Un atout précieux d’Histoire et de modernité à la fois. Et à Sarlat-La-Canéda, on trouve pas moins de 20 tours de noblesse.

Sarlat-La-Canéda est aussi connue pour avoir été le cadre de nombreux films français de cap et d’été. On peut citer par exemple Le Capitan avec Jean Marais en 1956 ou le Jeanne d’Arc de Luc Besson en 2006. On suit décidément les lieux de tournage de Luc Besson lors de nos voyages car on se souvient encore de l’épave du grand bleu que l’on avait découvert sur l’île d’Amorgos l’été dernier.

sarlat la cadena eglise

Ne manque pas non plus le marché central de Sarlat-la-Canéda, qui a lieu les mercredi et samedi, notamment pour le foie gras réputé de la région. La Dordogne est l’endroit idéal pour goûter aux spécialités de qualité de producteurs locaux. On a testé et on a adoré. Voici d’ailleurs notre meilleure adresse de producteur de foie gras d’oie qui se situe à 22 kilomètres de Sarlat.

1.2 La Roque-Gageac ou le petit Nice du Périgord

À 14km au sud de Sarlat-la-Canéda, se situe le charmant village de La Roque-Gageac qui est un village du Périgord noir bien connu pour sa situation exceptionnelle. En effet, La Roque-Gageac se niche entre des falaises abruptes et la Dordogne, ce qui lui confère un cachet bien particulier. Sympa de venir comme nous visiter la Roque-Gageac en fin de journée quand les pierres reflètent la lumière orangée du coucher de soleil et que les températures commencent à baisser (en été bien sûr).

la roque gageac

On trouve à La Roque-Gageac un micro-climat exceptionnel. Du coup, en plus de la visite des habitats troglodytes, on peut aussi visiter un jardin exotique unique en Périgord avec ses 150 variétés différentes de plantes. Une balade à l’ombre de plantes exotiques comme des bananiers, palmiers et autres plantes tropicales est incontournable. La Roque-Gageac mérite bien son surnom de petit Nice du Périgord.

On peut aussi embarquer sur une gabarre sur la Dordogne pour observer la Roque-Gageac et les châteaux alentours qui surplombent la rivière. Beynac, Castelnaud etc.

Cette visite d’un village troglodytique nous a rappelé celle de Matera en Italie du sud.

1.3. Les jardins du Périgord noir

Authentique et préservé, le Périgord noir regorge de coins secrets. Passionnés de Nature, nous avons visité deux jardins remarquables :

jardins eyrignac

Si tu passes en ‎Dordogne‬, ne rate pas la visite de ces jardins à la française, véritable invitation à la contemplation et à la rêverie. Nous avons passé plusieurs heures à arpenter les allées de ce domaine remarquable et avons pu admirer le travail minutieux des 6 jardiniers à l’œuvre toute l’année pour entretenir les 10 hectares de sculptures végétales. C’est aussi un lieu de vie car les propriétaires habitent toujours le domaine et ce depuis près de 500 ans, sur plus de 20 générations. Tu l’auras compris, nous sommes tombés sous le charme de ce jardin pas comme les autres !

Pour se restaurer à l’heure du déjeuner sur place, c’est possible. On te conseille d’ailleurs les burgers de la brasserie.

  • Les jardins de Marqueyssac, à Vézac, proche de la Roque-Gageac. Le jeudi soir, les jardins sont magnifiés par l’éclat de milliers de bougies.

jardin marqueyssac

Ces jardins suspendus sont un véritable belvédère sur la Dordogne. On jouit depuis les jardins d’une vue panoramique exceptionnelle sur la région, sur les châteaux de Beynac et de Castelnaud ainsi que sur le village de La Roque-Gageac. Plus que pour ses jardins, c’est pour ses points de vue uniques que nous conseillons la visite de Marqueyssac.

1.4. Autres visites dans le Périgord noir

Il existe de nombreuses autres idées de visite. Le Périgord noir abrite tant de villages, de châteaux et de grottes, qu’il faudrait une vie pour tout visiter. On vous conseille tout de même quelques idées de balades ou de visites qui nous ont charmées.

Périgord noir

  • Le village de Saint-Léon-sur-Vézère, l’un des plus beaux villages de France. Les ruelles autour de l’église sont typiques. Égare-toi dans le village, c’est la meilleure façon de le découvrir ! En bord de Vézère, on peut même déjeuner ou boire un verre dans un cadre de verdure exceptionnelle. Notre bon plan : traverse l’unique pont depuis le vieux centre puis emprunte le sentier nouvellement balisé qui part sur la gauche sur quelques centaines de mètres. Tu profiteras alors d’un beau point de vue sur le village de Saint-Léon-sur-Vézère.
  • Le village de Rouffignac pour son marché où on trouve d’excellents produits et la visite de la grotte préhistorique du même nom, située non loin. La grotte de Rouffignac est l’une des plus ornées de France et d’Europe. La visite guidée d’1 heure se déroule en petit train, un véritable voyage dans le temps !
  • Le village troglodytique de la Madeleine, près de Tursac, est un site très intéressant à visiter. Cet abri sous roche a été occupé par l’homme depuis la préhistoire ! On comprend au travers de la visite libre comment le lieu a traversé les époques et comment les habitants ont appréhendé le site pour transformer l’espace en logements et chapelle. Il y avait même un marché !
  • La Roque Saint-Christophe est une falaise de 1 km de long et de 80 m de haut, lieu d’habitat troglodytique depuis la Préhistoire. Classé Patrimoine Mondial de l’UNESCO, le site est spectaculaire et attire de nombreux touristes. Tu ne seras pas tout seul. Un conseil, préfère la visite le matin quand la falaise est encore au soleil.
  • Nous avons traversé et visité beaucoup d’autres villages et bourgs dans le Périgord noir, profité de points de vue exceptionnels le long des routes . On en a eu vraiment plein les yeux.

Cette région du Périgord noir est un vrai coup de cœur. 

1.5. Où dormir dans le Périgord noir ?

Nous avons logé à Plazac dans un ancien pigeonnier du XVIeme siècle. Nous avons trouvé cet hébergement sur le site d’Abritel, un site de locations saisonnières entre particuliers. Au calme et avec tout le confort (il y a même une piscine), on y a passé un excellent séjour.

De forme circulaire, les pigeonniers (ou colombiers) font partie du paysage de la campagne périgourdine. On retrouve aussi ces bâtiments en Normandie, où là aussi bon nombre de pigeonniers ont été rénovés pour donner place à des hébergements insolites.

pigeonnier plazac

Niché au cœur du Périgord, à Plazac, non loin de la grotte de Lascaux et de la cité médiévale de Sarlat-la-Cadéna, le pigeonnier est au calme. C’est le spot idéal pour explorer tout le Périgord.

En plus du pigeonnier qui abrite la cuisine, une salle de bain et une première chambre pour 2 personnes à l’étage, l’hébergement comprend une dépendance qui lui est connecté avec une cheminée qui était l’ancien four à pain du village et une autre chambre double avec sa salle de bain attenante. Cerise sur le gâteau, l’hébergement insolite comprend aussi une piscine privée ! Après avoir explorer les alentours, c’est toujours avec bonheur que l’on fait un plouf dans la piscine.

Côté environnement, on est dans le bourg de Plazac, légèrement en retrait dans la Nature. Il y a donc du terrain et il n’est pas rare de croiser quelques lapins sauvages dans la pelouse. Excellent ! Sache que les animaux sont acceptés dans le pigeonnier. Testé et approuvé avec un chat. On peut aussi manger en extérieur grâce au salon de jardin.

On recommande fortement ce pigeonnier, hébergement idéal en famille. Et cerise sur le gâteau, le propriétaire Claude est un personnage passionné notamment de préhistoire et qu’il faut rencontrer absolument.

Plus d’informations et réservation sur le site d’Abritel qui propose ce pigeonnier et bien plus de locations partout en France.

Bons plans pour déjeuner ou dîner :

  • A 2,5km du pigeonnier en direction de Rouffignac,  rends-toi pour dîner à la table d’hôtes Bechanou. Un délice local et un accueil chaleureux de la part des propriétaires.
  • Rends-toi aussi au village proche de Fanlac, bourg connu pour avoir servi de lieu de tournage au fameux film Jacquou le Croquant. Le village est typique des villages du Périgord, c’est à dire tranquille. On y trouve quand même un restaurant, ou plutôt le restaurant du village, le Croquant, tenu par la famille Roger. Ici, c’est cuisine du terroir au menu.

2. Le Périgord pourpre

Dans le sud-ouest de la Dordogne, le Périgord Pourpre doit son nom aux vignobles qu’il abrite. Les vignobles s’étendent autour de Bergerac et on y trouve plus de 13 appellations différentes.

  • Le domaine de Pécharmant. Le goût incomparable du Pécharmant vient de la particularité de son sol. Le Pécharmant est un vin de garde, au charme puissant et intense que l’on apprécie particulièrement. C’est au domaine Terre Vieille que nous avons trouvé notre bonheur.

terre vieille bergerac

Le Périgord pourpre c’est aussi la ville de Bergerac, des châteaux entourés de vignobles, des villages médiévaux ou encore de nombreuses bastides, ces anciennes cités bâties sur un plan en damier.

Périgord pourpre

  • Bergerac. Encore une ville chargée d’Histoire. Son vieux centre abrite de belles ruelles médiévales qui invitent à la flânerie. On peut y croiser au détour d’une ruelle non pas une mais deux statues de Cyrano de Bergerac. Pour une croisière au fil du temps sur la Dordogne, rends-toi au quai Salvette et embarque pour un petit tour en gabarre, le bateau traditionnel de la région.
  • Issigeac, village médiéval unique au milieu des bastides. Le village est construit en escargot à l’intérieur de son ancienne enceinte. Le temps semble s’être arrêté à Issigeac. Quelques minutes de balade suffisent pour ressentir l’âme du village de pierres.
  • Monbazillac. Son château est incontournable, savant mélange d’architecture médiéval et Renaissance. Entouré de vignobles, le cadre est exceptionnel ! La vue qui s’offre d’ailleurs depuis les terrasses du parc constitue un panorama à couper le souffle sur la vallée de Bergerac.
  • Monpazier. Coup de cœur pour cette bastide. Il existe de nombreuses bastides dans la région. Tous ces villages sont construits sur le même schéma. Une place centrale, la Halle, puis des rues perpendiculaires entourant cette place dédiée au marché, l’ensemble étant protégé par une enceinte. Celle de Monpazier est remarquablement conservée. Pour l’anecdote, en cette fin août, les cèpes font leur apparition. Et 2015 semble être une année exceptionnelle. La place centrale de Monpazier s’est, lors de notre visite, transformée en un marché dédié aux cèpes. On ne rigole pas avec les champignons à Monpazier. Le lieu est connu pour être une référence dans la région. On vient de loin pour s’approvisionner ici.

3. Le Périgord blanc

Situé au cœur du Périgord, le Périgord blanc tire son nom des collines calcaires qui entourent sa capitale, Périgueux.

Périgueux

Ville d’Art et d’Histoire, Périgueux abrite bon nombre d’édifices qui ont traversés les âges : Cathédrale Saint-Front à l’air byzantin, une arène romaine, des théâtres, etc.. Le marché de Périgueux est quant à lui un lieu incontournable pour tous les gourmets et les gourmands.

Le centre historique de Périgueux est charmant, un mix d’architecture gallo-romaine, médiévale et Renaissance. C’est un vrai plaisir de déambuler dans ses rues chargées d’Histoire. L’office de tourisme de Périgueux met à disposition une carte de la vieille ville avec un parcours de découverte très sympa pour en apprendre un peu plus sur les édifices et centres d’intérêts croisés sur le chemin. Pour boire un verre ou dîner, rends-toi sur la place au marché au bois au café de la place ou encore au 17 rue Saint Front au Watson.

4. Le Périgord vert

Dans le nord, la région est couverte de collines boisées, d’où son nom de Périgord vert. C’est l’endroit idéal pour décompresser et notamment à Brantôme surnommé la Venise verte du Périgord.

brantome perigord

À quelques kilomètres de Brantôme, nous avons eu un vrai coup de cœur pour l’abbaye de Boschaud. Perdue en plein champ, cette abbaye certes en ruine vaut vraiment le détour.

abbaye boschaud

On poursuit la visite du Périgord Vert à Saint-Jean-de-Côle, l’un des plus beaux villages de France.

St Jean de cole

Le temps semble s’être arrêté à Saint-Jean-de-Côle. On te conseille d’ailleurs de t’y rendre pour déjeuner, pourquoi pas à la Perla Café. Situé juste à côté de l’église, l’établissement propose notamment d’excellentes salades périgourdines.

5. Conclusion

On ne peut évidemment pas tout voir et tout visiter en 1 semaine en Dordogne Périgord. Cela nous a quand même permis d’avoir un premier aperçu d’un département riche en paysages, en gastronomie et en Histoire. En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’on reviendra !

Tu cherches des idées pour un week-end au vert en France ?

Voici quelques pistes pour t’inspirer pour ta prochaine escapade !

About Author

Nous sommes Franck et Richard, les auteurs de ce blog de voyages. Nous voyageons autour du monde et partageons ici nos expériences de voyageurs indépendants. Préparez vos vacances et évadez-vous toute l'année avec nos carnets de voyages, conseils aux voyageurs et vidéos de voyages. Explorez le monde avec nous !

5 comments on “Une semaine de voyage en Dordogne : Visite du Périgord”

  1. Vidal

    Très belle présentation de notre région, félicitation.
    Les photos sont magnifiques.
    Merci et à bientôt.

  2. Nicolas

    Effectivement votre article est très complet et me conforte dans l’idée de visiter cette belle région que je ne connais pas encore. Superbe article, bravo !

  3. Cecile

    C’est une région formidable nous avons adoré le Périgord Noir il y a tellement de choses à voir !!!!
    Sur notre blog vous pouvez y pourrez voir les sites que nous avons vu mais il y en a pleins d’autres.
    Bonnes vacances et hâte de lire se que vous avez visité car nous prévoyons d’y retourner.

    • Oneday Onetravel

      Bonjour Cécile et merci pour ton commentaire. Déjà de retour de séjour…
      On avait parcouru ton blog avant de partir, ce qui nous avait conforté sur le choix de la destination Dordogne Périgord.
      On revient enchanté de ce séjour d’une semaine. On va à notre tour publier notre récit et nos conseils pour les futurs voyageurs désirant visiter la région. Immanquable en France, ça c’est sûr !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.