New York, Tel-Aviv, Lisbonne, Athènes, Boston, Zurich, Dakar, Montréal et maintenant Paris… La révolte des Indignés s’étend dans le monde.

Ce mouvement a débuté en Espagne avec une série de manifestations pacifiques spontanées en mai 2011. Il s’est alors développé au reste de la planète.

A paris, les indignés occupent depuis la semaine dernière le quartier d’affaires de la Défense. Cependant, la mobilisation parisienne peine à s’amplifier.

Le mouvement est apartidaire et citoyen, il n’est pas lié à un parti politique ou à une organisation syndicale. Les principales problématiques sont les suivantes : Comment proposer aujourd’hui une finance internationale durable? Quel avenir pour l’Europe ? Quels enjeux futurs pour la mondialisation ?

Passons en revue et en photo les principaux sites mondiaux de ce mouvement sans précédent :

Espagne, Valence @REUTERS/Heino Kalis

Allemagne, Francfort @REUTERS/Ralph Orlowski

Grande-Bretagne, Londres @AFP PHOTO/Ben Stansall

Japon, Tokyo @REUTERS/Issei Kato

Chili @REUTERS/Carlos Vera

USA, New York @AFP PHOTO/Emmanuel Dunand

 France, Paris – La Défense @JL