Lac Saint-Jean au Québec : Que voir en road trip autour du lac ?

Le lac Saint-Jean est la troisième étape de notre road trip au Québec. Après avoir observé les baleines à Tadoussac, dormi dans une cabane en forêt et avoir suivi l’une des plus belles routes jamais empruntées, nous voici arrivés au nord du Fjord de Saguenay aux portes du lac Saint-Jean. Que va nous réserver cette nouvelle étape ? On te raconte tout dans ce nouveau billet de notre blog voyage au Canada avec récit, photos et en vidéos 😉

Lac Saint-Jean blog voyage conseils astuces road trip

Le tour du lac Saint-Jean est ponctué de petits villages, dispersés le long des rives. On peut faire une boucle en voiture par la route 169 sur environ 200 km mais aussi en vélo via la véloroute des bleuets. La région s’étirant autour du lac Saint-Jean est en effet le pays du bleuet, un fruit vénéré ici voisin de la groseille européenne. On a pu d’ailleurs en déguster sous diverses formes : confiture, chocolat, tarte, gâteau, etc. Si ça t’intéresse, sache qu’un festival des bleuets est organisé chaque année en août.

On peut venir ici en toute saison mais privilégie l’été pour profiter pleinement des activités nautiques et l’hiver pour les innombrables activités nordiques que l’on pratique dans la région du lac Saint-Jean.

Lac Saint-Jean - Lac gelé en bord de route 381 vers Québec

En faisant ce tour du lac fin octobre, nous n’avons pas pu tester beaucoup d’activités outdoor par contre nous avons pu en apprendre plus sur les nations autochtones grâce au musée des améridiens et avons pu visiter l’une des attractions les plus populaires de la région : le zoo sauvage de Saint-Félicien où cette fois-ci ce sont les humains qui sont en cage. Original non ?

Lac Saint-Jean - Conseils pour visiter le zoo de Saint-Félicien

Au travers de nos récits et de nos expériences, voici nos conseils pour explorer les alentours du lac Saint-Jean avec notre itinéraire, nos 2 hébergements coup de cœur et plein d’autres bons plans pour t’aider à organiser ton séjour dans la région de Saguenay. Tout commence à l’auberge presbytère mont Lac-Vert près d’Hébertville et se termine au château Frontenac à Québec.

Lac Saint-Jean au Québec : Que voir en road trip autour du lac ?

Cet article fait partie de notre itinéraire de 15 jours au Québec qu’on t’invite à lire. Tu y retrouveras tous nos conseils aux voyageurs à connaître avant de partir au Canada mais aussi l’ensemble de notre parcours de road trip avec toutes les étapes et tous les hébergements dans un seul et même article, mais revenons à notre visite du lac Saint-Jean 🙂

Lac Saint-Jean - Richard Pointe Taillon

Plan de ce billet de blog

  • 1. Deux vidéos de notre séjour autour du lac Saint-Jean
  • 2. Itinéraire et parcours de nos 2 jours autour du lac Saint-Jean au Québec
  • 3. Que voir, que faire autour du lac Saint-Jean ?
    • 3.1. Focus sur le musée améridien de Mashteuiatsh
    • 3.2. Focus sur le zoo sauvage de Saint-Félicien
  • 4. Où dîner et dormir autour du lac Saint-Jean ?
    • 4.1. Dîner et dormir dans un hébergement authentique au lac Saint-Jean
    • 4.2. Dîner et dormir dans un motel près du lac Saint-Jean
  • 5. Suite du road trip : Pointe Taillon et sublime route 381 vers Québec
    • 5.1. La pointe Taillon
    • 5.2. La Baie
    • 5.3. La sublime route 381
    • 5.4. Arrivée à Québec

C’est parti !

1. Deux Vidéos de notre séjour autour du lac Saint-Jean

Dans la vidéo précédente, nous avons emprunté une route sublime qui longe le fjord de Saguenay et avons exploré des baies sublimes sous les premières neiges de la saison. Lors de cette 3ème étape de notre road trip, nous arrivons à Saguenay Chicoutimi. Ce soir, nous allons dîner et dormir dans un ancien presbytère. Un hébergement insolite de plus à notre actif ! Au petit matin, la neige nous a rejoint. Une belle journée démarre. Une histoire à retrouver dans cette vidéo.

Après une bonne nuit au motel, nous rejoignons Québec par la route 381 depuis La Baie. Un spectacle de toute beauté et l’une des plus belles routes au Québec 😉

Dis-nous ce que tu penses de nos 2 vidéos en commentaire de ce post de blog ou en bas de nos vidéos sur YouTube. Ça nous fait toujours plaisir de connaître ton avis sur notre travail et ça nous permet aussi de progresser.

Tu peux retrouver aussi l’ensemble de nos vidéos tournées au Québec.

Abonne-toi à notre chaîne Youtube car d’autres vidéos arriveront en 2017. Restons proches via la newsletter du blog car nos aventures autour du monde ne sont pas prêtes de s’arrêter. On va encore t’envoyer du rêve comme nous l’avons écrit dans cet article festif ! Et tu sais quoi, on risquerait en plus de retourner au Canada l’an prochain. Tu ne peux pas rater ça !

2. Itinéraire et parcours de nos 2 jours autour du lac Saint-Jean au Québec

Voici la carte interactive du parcours de notre itinéraire de découverte autour du lac Saint-Jean.

265 km est la distance totale parcourue pendant notre itinéraire d’Hébertville à Saguenay Chicoutimi en faisant le tour du lac Saint-Jean dans le sens des aiguilles d’une montre. On peut rajouter ensuite 237 km, la distance à parcourir de Saguenay Chicoutimi à la ville de Québec via la route 381.

Road trip autour du lac Saint-Jean

502 km parcourus sur lesquels nous revenons un peu plus en détails.

Après une bonne nuit à l’auberge du Presbytère mont Lac-Vert (lire nos impressions et sa description plus bas) près d’Hébertville, nous partons en direction du village de Mashteuiatsh qui se situe sur les rives du lac Saint-Jean. (63km – 1h15) Après la visite du musée amérindien de Mashteuiatsh, véritable « gardien de la mémoire vivante d’un peuple qui a survécu à sa propre histoire », nous arrivons au zoo de Saint-Félicien. (31 km – 30 min)

2 heures de visite plus tard, nous reprenons la route pour Dolbeau-Mistassini où nous allons passer la nuit dans un motel, le motel Chute des Pères. (45 km – 1h) On t’en reparle un peu plus bas.

Le lendemain matin, nous poursuivons notre road trip autour du lac Saint-Jean en direction de la pointe Taillon. (50 km – 1h) Après une balade en forêt, la route nous amène beaucoup plus bas à La Baie (97 km – 1h40) où nous déjeunons. Ambiance kitesurf !

L’après-midi se fera sur la route 381. En théorie, la route fait 116 km et se parcourt en 2h15. Mais avec les pauses pour observer la nature environnante et prendre des photos, on a mis beaucoup plus de temps.

Enfin, nous rejoignons Québec par la route 138 qui longe le fleuve Saint-Laurent. Nous mettons environ 1h30 pour parcourir les derniers 100 km.

3. Que voir, que faire autour du lac Saint-Jean ?

Visiter la région de Saguenay et du lac Saint-Jean, c’est faire de belles rencontres avec des passionnés, apprendre davantage sur la culture autochtone, profiter de faire du cyclotourisme et lézarder sur de belles plages en été et s’éclater à faire de la motoneige en hiver.

Lac Saint-Jean en automne - Vue drone route forêt

En automne, nous n’avons pas pu profiter de tout mais nous  allons faire ici 2 focus sur deux activités que nous avons appréciées.

  • La première visite sera plutôt culturelle avec la visite du musée amérindien de Mashteuiatsh, une visite « émotion » qui nous marquera encore longtemps.
  • Pour la seconde visite, nous t’emmènerons voir les animaux au zoo de Saint-Félicien, un zoo réparti sur 485 hectares et où ce sont les visiteurs qui se retrouvent en cage. Une visite insolite à retrouver un peu plus bas.

3.1. Focus sur la visite du musée améridien de Mashteuiatsh

Mashteuiatsh, un village au nom imprononçable (ou presque) situé au bord du lac Saint-Jean à ne pas rater lorsqu’on fait le tour du lac Saint-Jean. C’est une autre culture que nous avons découverte, celle des nations autochtones, ou du moins touché du doigt grâce à la visite de l’exposition permanente du musée amérindien de Mashteuiatsh qui permet de parcourir 6000 ans d’histoire du peuple Ilnu.

Lac Saint-Jean - Musee améridien de Mashteuiatsh

Il existe 11 nations autochtones au Québec mais de ce côté-ci, près du majestueux fleuve Saint-Laurent, seules 4 nations sont présentes. Les Malécites, les Micmacs, les Naskapis et les Ilnus occupent les terres que l’on nomme aujourd’hui Québec maritime.

C’est accompagnés de notre guide autochtone Thomas Coom, que nous avons beaucoup appris sur le mode de vie des Ilnus – la communauté native de la région du Lac Saint-Jean (et bien au-delà) – au travers d’objets uniques inspirés de la culture amérindienne et de l’artisanat local.

Thomas Coom (c’est un prénom composé) est un jeune indien de 19 ans qui nous refait vivre l’histoire de ses ancêtres autochtones indiens en mettant aussi en avant pendant la visite, les indiens oubliés et leurs droits au Canada et dans le monde. Une bien belle rencontre qui alerte les esprits.

«Etre autochtone, c’est une philosophie. Ce n’est pas une question de sang qui coule dans les veines.»
Thomas Coom

Au travers d’un petit film de 15 minutes en début de visite basé sur l’histoire d’une journée en mode trappeur, on en apprend plus sur le mode de vie des Ilnus et la culture du « pays dans le pays ».

Les 11 nations autochtones au Québec - Musée améridien de Mashteuiatsh au lac Saint-Jean

On comprend ensuite que leur langage est fondé sur la dualité animé / non animé et que leur mode de vie si particulier est intimement lié au climat (il y a 5 saisons ici) et aux ressources du grand nord. 15% de la communauté de 2500 personnes parlent encore le dialecte local. Lors de la visite, on apprend tout en s’amusant même à parler et à lire leur langue ! Des expériences qui rapprochent.

Une culture vraiment à part et une philosophie de vie, qui malheureusement se perd un peu de nos jours par manque de transmission, et que nous avons eu la chance de mieux appréhender grâce à notre guide passionné.

Ensuite, nous pénétrons dans une grande salle aménagée au fil des 5 saisons. La pièce maîtresse est le canoë renversé qu’on a au-dessus de la tête et qui symbolise le voyage dans le temps.

Lac Saint-Jean - Canoë du musée amérindien de Mashteuiatsh

Les différentes séquences de l’exposition nous permettent de comprendre que la 5ème saison est en fait un pré-printemps qui correspond à la période de la fonte des neiges et donc de l’accessibilité à l’eau. On apprend aussi qu’ils façonnaient leurs outils tranchants à l’aide de dents de castor avant d’avoir accès au métaux et que le gibier était leur principale source de nourriture.

Le dernier tableau est une flèche du temps, un gigantesque et impressionnant axe historique, décrivant la lente et douleureuse avancée des droits des nations autochtones. Une image qui prend tout son sens grâce aux propos de notre jeune guide indien. Une bataille de reconnaissance de longue date en tout cas.

Si tu passes dans le coin, fais une pause dans ce musée. Tu auras peut-être la chance de rencontrer toi aussi ce jeune homme passionnant qui cherche à mieux comprendre la culture de ses ancêtres indiens et aussi à la transmettre au plus grand nombre afin que leur communauté soit mieux comprise et mieux intégrée dans la société moderne canadienne.

Une culture unique et vivante à protéger.

Une petite boutique est présente sur le site où tu peux acheter quelques souvenirs tout en soutenant leur action culturelle.

3.2. Focus sur le zoo sauvage de Saint-Félicien

Sans transition, nous avons passé 2 heures au zoo sauvage de Saint-Félicien qui se situe à 30 minutes de voiture du musée amérindien de Mashteuiatsh. Nous ne sommes pas particulièrement fans des zoo mais là c’est un peu différent car ici ce sont les humains qui sont en cage, en tout cas sur une bonne partie du site.

Ours au zoo sauvage de Saint-Félicien près du lac Saint-Jean au Québec Canada

75 espèces indigènes ou exotiques occupent les 485 hectares de terrain de jeu des ours aux loups, des orignaux aux bisons. Le zoo sauvage de Saint-Félicien est d’ailleurs l’un des zoos les plus diversifiés en Amérique du Nord.

Sur une grande partie du site, dans la section dénommée Parc des sentiers de la Nature, les animaux sont «en liberté» et nous autres humains, nous nous baladons dans un mini-train grillagé sur 7 km au travers de ce parc où les animaux caractéristiques du Québec et du Canada cohabitent en pleine harmonie (sauf les loups évidement qui sont dans un énorme enclos).

Décor du zoo sauvage de Saint-Félicien près du lac Saint-Jean

Mais la visite ne se limite pas à l’observation de la faune car on en apprend plus aussi sur l’exploitation des espaces naturels au Canada au cours des siècles, d’abord par les autochtones puis par les colons français et anglais qui ont radicalement métamorphosé le territoire par leur nombre, la culture et l’élevage. Bref, une belle visite qui met l’accent sur les conséquences de l’action de l’homme sur son environnement.

Une visite qui complète parfaitement celle du musée amérindien. On tient à souligner que ce zoo est à but non lucratif dans le sens où tout l’argent est réinvesti dans la préservation des animaux.

Ours blanc du zoo sauvage de Saint-Félicien près du lac Saint-Jean au Québec

À la belle saison, le zoo propose aussi des hébergements et une randonnée aventure que les enfants (et les plus grands) adorent. Pendant 24 heures, on peut s’immerger au cœur de la Nature en randonnant et dormant dans une cabane, au plus près des caribous 😉

Côté pratique, on te donne maintenant 2 bons plans où dîner et où bien dormir sur le parcours.

4. Où dîner et dormir autour du lac Saint-Jean ?

Nous avons testé 2 hébergements en faisant le tour du lac Saint-Jean. Un ancien presbytère près d’Hébertville et un motel à Dolbeau. Deux hébergements très différents et on te les recommande pourtant bien tous les deux. On te dit maintenant pourquoi.

4.1. Dîner et dormir dans un hébergement authentique au pays des bleuets

Comme toi, à la lecture de ces quelques lignes, tu dois être en train de te demander où est-ce qu’on a bien pu dormir. Comme le dit Richard dans la vidéo, on a déjà tenté pas mal d’hébergements insolites au cours de nos voyages partout dans le monde mais sur ce coup là, il faut dire que l’insolite est plutôt du côté historique. Bienvenue à l’auberge presbytère mont Lac-Vert 🙂

Auberge presbytère mont Lac-Vert près du lac Saint-Jean au Québec

On te rassure donc, il s’agit bien d’une maison avec des murs, son escalier et tout et tout 😉

La décoration intérieure est quant à elle originale avec la présence de meubles liturgiques notamment à l’étage. Il s’agit d’un ancien presbytère construit en 1917 (celui de de la paroisse de l’Ascension) dont les occupants déménagèrent à Hébertville. La bâtisse devint alors une maison de campagne puis une auberge en 1986. L’auberge du Presbytère mont Lac-Vert a 6 chambres et 1 dortoir.

Notre chambre est à l’étage. Spacieuse et lumineuse, elle offre tout le confort nécessaire malgré une décoration d’époque qui n’est pas notre préférée. On appréciera le côté pratique de la salle de bain avec la douche. En tout cas, le matelas et les oreillers sont confortables. Nous y avons passé une très bonne nuit.

Restaurant de l'auberge presbytère mont Lac-Vert près du lac Saint-Jean au Québec

32 hôtes peuvent venir dormir ici chaque nuit mais beaucoup plus peuvent venir dîner et boire un coup, ou deux dans leur immense salle de réception dont on ne s’attendait pas à voir au passage dans ce genre d’établissement. Les alcools locaux ne sont pas mauvais d’ailleurs 😉

Les sympathiques propriétaires nous expliquent que le presbytère est sur la route de la Trans-Québec et que c’est devenu l’un des établissements incontournables fréquentés par les passionnés de motoneige. C’est même devenu une vraie institution.

Propriétaires de l'auberge presbytère mont Lac-Vert près du lac Saint-Jean au Québec

La Trans-Quebec est une piste balisée spécialement pour ces engins surpuissants avec lesquels on peut parcourir jusqu’à 250 km par jour ! Saviez-vous qu’au Quebec il y avait plus de pistes pour motoneige (33 000 km) que de routes (31 000 km) ! Incroyable non ?

Pour résumer, il y a toujours de l’ambiance au presbytère et particulièrement en hiver autour de la motoneige et en été autour du cyclotourisme. Ce qui donne pas mal de travail aux propriétaires et à leur équipe. Le couple est un duo de passionnés qui travaillent avec le cœur. Lui est fan de motoneige et elle de cuisine. Un duo qui fonctionne à la perfection et avec qui nous avons eu plaisir à échanger le temps d’une soirée. Deux belles rencontres qui marqueront notre voyage au Québec.

Leur hôtel centenaire propose également un très bon restaurant. On y a donc dîné. Et c’est le couple qui est derrière les fourneaux. Quel festin autour des produits du terroir. Nous sommes au pays des bleuets et le fruit est bien évidemment mis à l’honneur. Au menu, de belles expériences gastronomiques que la propriétaire se fait un malin plaisir à faire évoluer au fil des années. Nous aurons déguster pour la première fois de notre vie du chou fleur bleu et de la patate bleue ! Sinon, ça sera saumon pour Franck et cerf pour Richard.

En dessert, un gâteau aux bleuets bien sûr !

Nous avons aussi beaucoup partagé avec les sympathiques et passionnés propriétaires qui nous ont convaincu de revenir en hiver pour tester l’activité de motoneige.

Et vous savez quoi, en 2017, le presbytère fête ses 100 ans !

Au petit-déjeuner, tu ne devineras jamais à quoi était la confiture ? Aux bleuets bien sûr 🙂 🙂

4.2. Dîner et dormir dans un motel à Dolbeau-Mistassini

On finit la journée du côté Est du lac Saint-Jean, le long de l’un des cours d’eau qu’empruntaient les Pères trappistes, la rivière Mistassini. C’est le long de cette rivière que nous allons dormir au motel de la Chute des Pères dans la ville de Dolbeau Mistassini, la capitale du bleuet sauvage. Ouvert en 1965, il a été rénové assez récemment. Du coup, même si le nom et l’extérieur du motel ne font pas particulièrement rêver, l’établissement est très moderne au niveau des parties communes et du restaurant.

Motel de la Chute des Pères à Dolbeau Mistassini au Québec - Lac Saint-Jean

Les chambres sont à l’américaine, c’est à dire très spacieuses et comme nous sommes au rez-de-chaussée, nous avons accès directement au parking côté rivière. La salle de bain est le maillon faible de ce motel mais comme dans la majorité des établissements que nous avons visité au Québec. Idéal pour 1 nuit. Petit-déjeuner en supplément à la formule.
Le soir, nous avons testé le restaurant attenant Le Méandre. On recommande.

  • Motel Chutes des Pères
  • 46, boulevard Panoramique, Dolbeau-Mistassini
  • Site internet

5. Suite du road trip : Pointe Taillon et Route 381 vers Québec

Nous jonglons entre l’automne et l’hiver depuis que nous avons démarré ce road trip au Québec. Aujourd’hui, nous allons passé de la pluie à la neige à nouveau. Comme quoi l’intersaison en octobre n’a pas fini de nous surprendre.

Pour cette 5ème journée de road trip, nous rejoignons la ville de Québec depuis le Lac Saint-Jean via la route 381, une route coup de cœur qui serpente au travers des montagnes enneigées de la région de Charlevoix.

5.1. La pointe Taillon

Et pourtant, la journée semblait mal engagée avec la pluie qui n’arrêtait pas de tomber. On a tout de même pris notre courage à 2 mains pour sortir de la voiture à notre passage au Parc de la Pointe-Taillon, une péninsule de 92 km² ceinturée par des kilomètres de plages de sable teinté par les nombreux minéraux qu’il contient.

Paysage automnal du parc de la pointe Taillon - Lac Saint-Jean au Québec

Un paradis à la belle saison car elle abrite 45 km de sentiers pédestres et cyclables ainsi que la plus belle plage du Lac Saint-Jean. Mais pour nous, ça sera petite séquence photos et vidéos sous la pluie au milieu des bouleaux et hop au chaud 😉 Pas de chance sur ce coup là.

5.2. Petite pause à La Baie

Après une courte randonnée dans le coin, nous remontons dans la Jeep et partons en direction de La Baie. Une petite pause au Bistro Victoria où nous papotons avec le sympathique Vincent et où nous jouons aux gourmands en y dégustant deux parts de gâteau servis avec de bons cafés. Le tout en profitant de la vue sur le fjord de Saguenay et ses kitesurfeurs. On recommande 😉

5.3. La sublime route 381

Nous voici enfin sur la route 381 et là, au fur et à mesure des 116 kilomètres qui défilent sous nos yeux, la neige remplace la pluie et on retrouve vite le sourire quand les paysages se recouvrent d’un manteau neigeux.

Route enneigée dans la région de Charlevoix au Québec - Vue de drone

La route 381, une sublime route qui serpente jusqu’à 900 m d’altitude dans les montagnes de Charlevoix.

Des forêts, des lacs, de beaux points de vue, une route magnifique qui serpente à l’infini… le bonheur ! On s’arrête alors souvent pour prendre des photos, pour lancer notre drone et aussi simplement pour profiter du spectacle que la nature nous offre.

5.4. Arrivée à Québec

C’est donc des images plein la tête que nous atteignons la ville de Québec.
Et en plus nous logeons pour les 3 prochaines nuits dans l’hôtel emblématique de la ville et l’hôtel le plus photographié au monde, le château Frontenac, un lieu chargé d’histoire où nous avons été invités. Nouvel épisode à suivre de nos aventures à Québec. Tu peux retrouver tout notre itinéraire de road trip au Québec dans l’article dédié.

En conclusion,

Entre le fjord de Saguenay et le lac Saint-Jean, ce territoire mérite vraiment d’y passer plusieurs jours. En plus de ses atouts naturels et de ses sites d’une rare beauté, ce coin du Québec a une identité propre. Les 2 jours de road trip depuis Hébertville jusqu’à Québec en faisant le tour du lac Saint-Jean resteront des moments forts de notre road trip au Québec. Après avoir observé les baleines à Tadoussac et dormi dans une cabane au milieu d’une forêt le long du fjord du Saguenay, la région autour du lac Saint-Jean nous a offert un autre visage de la province canadienne. Une région où le mot «rencontre» a pris à nouveau tout son sens notamment avec les propriétaires du presbytère ou encore avec Thomas Coom au musée amérindien de Mashteuiatsh.

On espère bien revenir sous un meilleur temps pour pratiquer des activités de plein air au bord du lac Saint-Jean qui ressemble d’ailleurs plus à une mer intérieure vue sa superficie de plus de 1000 km². Beaucoup d’activités sont proposées en été ou en hiver. Du kayak au vélo, de la motoneige à la randonnée à raquettes, tout est possible.

Mais la route nous appelle… le voyage continue et on s’attend encore à de biens belles surprises et à de belles rencontres. On va visiter Québec !

Si tu as des questions sur ce voyage au Québec, poste ton commentaire en bas de cet article. Nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Suis-nous en voyage aussi sur les réseaux sociaux de Facebook à Twitter ou encore de Snapchat à Instagram sans oublier YouTube. Rejoins aussi notre communauté et suis notre actualité via la newsletter du blog voyage OneDayOneTravel.

Ce séjour autour du lac Saint-Jean et dans les environs est le fruit d’un partenariat avec Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean qui n’affecte aucunement notre liberté de pensée et de rédaction de ce billet. Tu peux d’ailleurs te rendre sur leur site officiel pour plus de renseignements et organiser ton futur séjour au lac Saint-Jean.

Autres Inspirations Voyage

Visiter le québec pourle première fois blog voyage

Itinéraire de 15 jours de road trip au Québec avec nos conseils étape par étape.

blog voyage Fjord du Saguenay

ETAPE PRECEDENTE : Visiter le fjord du Saguenay entre Tadoussac et le lac Saint-Jean.

blog voyage : conseil aux voyageurs

Tous nos conseils pour bien voyager : astuces pour payer moins cher son vol, assurances, location de voiture, etc.

About Author

Nous sommes Franck et Richard, les auteurs de ce blog de voyages. Nous voyageons autour du monde et partageons ici nos expériences de voyageurs indépendants. Préparez vos vacances et évadez-vous toute l'année avec nos carnets de voyages, conseils aux voyageurs et vidéos de voyages. Explorez le monde avec nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.